» Théières, tisanières, pots à pharmacie…secrets des plantes »

Pièces de table, pièces utilitaires, pièces décoratives …..? Laissons à chacun le libre choix d’en faire ce qu’il veut. Mais n’oublions pas leur histoire , rattachée à celle des plantes et les secrets qu’elles génèrent. Qui dit théières , tisanières, pense de suite à infusions , plantes médicinales, plantes de bien-être…et puis arrivent les pots à pharmacie….Que de merveilles à traiter, à instruire!

D’avril au 11 novembre 2013, la Maison Régionale des Arts de la Table garde sa mission de présentation de pièces de table tout en faisant un petit clin d’oeil  aux Hospices St Pierre dont la vocation première était autre.Avec  des pièces de valeur du XVIIe siècle à nos jours, issues de collections privées, de musées, de manufactures diverses et d’horizons différents,l’exposition 2013 est le livre ouvert, didactique, pédagogique et parlant pour ce thème qui reste bien d’actualité:

* Sachant que le thé est considéré jusqu’au milieu du XVIIe comme un remède  » facilitant la digestion », la théière apparaît dans la deuxième partie du règne de Louis XIV, souvent piriforme avec un long bec recourbé et un couvercle bombé , alors que dans la deuxième moitié du XVIIIe , ses flancs sont souvent à côtes, torses ou plates…

*Au XIXe siècle, on commence à absorber des infusions d’herbes pour le plaisir, considérées jusque là comme des remèdes. Apparaît donc la tisanière , ou veilleuse théière, composée d’une verseuse, d’un cylindre ouvert en haut et latéralement, et d’un godet avec mèche et huile, permettant de maintenir la tisane au chaud et de diffuser une faible lumière.A l’origine, cette source de chaleur et de lumière était d’usage médical.

*Les pots à pharmacie ont des formes variées , très souvent finement décorées, et sont aussi anciens que l’art de soigner: ils sont faits de toutes sortes de matériaux ( bois, corne, ivoire, marbre, albâtre, verre, étain, grès, faïence, porcelaine…) Certains pots étaient décorés non seulement d’inscriptions amis encore d’armoiries de familles nobles ou d’ordre religieux, de chiffres et d’attributs qui en indiquaient la provenance.

Une exposition qui s’adresse à toutes les tranches d’âge, tant pour la découverte que pour les souvenirs d’antan… et chacun, suivant sa sensibilité, ses goûts, y trouve un intérêt ou tout simplement du plaisir.

 

Collections  privées